Rando solidaire : Je marche, tu marches, nous marchons contre les violences faites aux femmes

 
 
Rando solidaire : Je marche, tu marches, nous marchons contre les violences faites aux femmes

À l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, la cinquième édition de la randonné solidaire « Je marche, tu marches, nous marchons contre les violences faites aux femmes » se tiendra sur le site de la Grande Ourse à Saint-Agathon le 19 novembre 2017. L’association guingampaise spécialisée dans l’accompagnement social des femmes victimes, Du côté des femmes du pays (DCFP), est porteuse de ce projet.

Cette manifestation, à vocation départementale, constitue un temps fort de sensibilisation du grand public au thème des violences faites aux femmes. L’action partenariale permet en outre de réunir au sein de son comité de pilotage, chaque mois, les acteur.rice.s du réseau territorial de prévention et favorise ainsi les temps d’échanges et de partage.

En 2016, dans le seul département des Côtes-d’Armor, ce sont près de 1000 femmes victimes qui se sont manifestées auprès des services de police et de gendarmerie. Ce chiffre n’est que la partie émergée de l’iceberg puisque seulement 14 % des victimes osent se manifester auprès des autorités.

Afin de briser ce tabou et de faire reculer le sexisme sous toutes ses formes, la randonnée solidaire du 19 novembre 2017 entend mobiliser symboliquement la population costarmoricaine lors d’une marche encadrée par le comité départemental de randonnée pédestre. Différents itinéraires seront proposés, dont l’ un adapté aux poussettes, pour permettre aux familles de prendre part à cette manifestation.

La randonnée est accueillie pour la première fois sur le territoire de Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération (GP3A). Le thème de l’égalité filles/garçons constitue le fil rouge de cette journée et sera abordé selon plusieurs angles : aux différents âges de la vie, à l’école, dans le sport, la culture, dans la vie personnelle et professionnelle.

De nombreux stéréotypes banalisent les violences ou font porter aux victimes la culpabilité des agressions qu’elles subissent. La lutte contre les stéréotypes débute dès le plus jeune âge, aussi les familles se verront proposer une lecture de contes issus d’une bibliographie enfantine consacrée au thème de l’égalité filles/garçons. Des ateliers de motricité seront accessibles aux enfants afin d’encourager la pratique sportive de tous. Des points d’information animés par les associations spécialisées seront proposés aux visiteurs (projections, mur d’expression, porteur de paroles...). Enfin, la représentation d’un théâtre forum viendra ponctuer cette journée pour encourager la réflexion et l’expression de tous sur le sujet des violences de genre.

L’organisation de cette journée permet cette année encore de consolider le partenariat entre les services de l’État, les collectivités et le monde associatif dans la prévention des violences faites aux femmes.

En 2016, dans le cadre de la campagne de mobilisation de 200 jours contre le sexisme, engagée par le Ministère des Droits des femmes, la quatrième édition de la randonnée solidaire a fait l’objet d’une labellisation « Sexisme, pas notre genre ! » et figure parmi les 400 initiatives recensées à travers la France pour faire reculer le sexisme.

Cette action de sensibilisation et de mobilisation s’inscrit comme chaque année dans une programmation départementale et régionale à l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes. Différentes actions seront proposées à la population costarmoricaine en amont de la manifestation du 19/11/2017(ciné-débat, conférences, théâtres invisibles, expositions, flashmob...)

> Dossier_presse_Marche solidiare - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,69 Mb