Les intoxications au monoxyde de carbone, comment les prévenir ?

 
Les intoxications au monoxyde de carbone, comment les prévenir ?

Plus des trois quarts des intoxications ont ainsi lieu pendant la saison de chauffe, d’octobre à mars.

La prévention consiste à faire adopter les bons gestes et à informer sur les règles de sécurité concernant le fonctionnement des appareils de chauffage, des cheminées et des moteurs à combustion interne.

Provoquant une centaine de décès par an, le monoxyde de carbone reste la première cause de mortalité par gaz toxique en France.

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz invisible, inodore et non irritant qui résulte d’une combustion incomplète du bois, de butane, de propane, de charbon, d’essence, de fuel, de gaz naturel ou de pétrole.
 
Les intoxications surviennent essentiellement en présence de défauts d’aération du local associés à des installations de production de chauffage et d’eau chaude présentant un défaut d’installation ou mal entretenues.

Adoptez les bons gestes :

  • Avant l’hiver, comme l'exige la réglementation, faites impérativement entretenir vos appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion et faites ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;
  • Ne vous chauffez jamais avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.) ;
  • N’utilisez sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments ;
  • N’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
  • Aérez quotidiennement votre habitation et n’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid ;
  • Informez vous sur les règles de sécurité concernant le fonctionnement des appareils de chauffage, des cheminées et des moteurs à combustion interne.

Les symptômes de l’intoxication :

  • maux de tête,
  • nausées,
  • confusion mentale,
  • fatigue.

Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

En cas de soupçon d’intoxication, aérez immédiatement les locaux, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112.

Pour en savoir plus,

  • > dépliant monoxyde de carbone - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,03 Mb